0

écriture interactive : le blog d’Emily Short

Emily Short : la passion des jeux textuels

Pour cette semaine de repos entre deux réveillons (Noël et Nouvel an), j’ai envie de vous faire découvrir quelqu’un dont je suis le travail de création, de pédagogie et de veille depuis plusieurs années. Celui d’Emily Short.

/*N.B. Emily est anglaise, elle écrit dans la langue Shakespeare 2.0*/

Emily a découvert le monde merveilleux des jeux textuels, aussi appelés fictions interactives*, à la fin des années 90. Elle publie Galatea en 2000 et reçoit le prix XYZZY (de la meilleure oeuvre de fiction interactive). Elle n’a cessé depuis d’expérimenter les capacités de différents moteurs de fiction interactive et leur potentialité en termes de narration ouverte, voire émergente. Ce qui lui a permis d’être à nouveau récompensée pour son travail de création et d’exploration de la narration interactive. Elle très active au sein de la communauté des auteurs de fictions interactives. Elle participe souvent à des conventions de jeu et de game design, notamment la plus célèbre d’entre elles : la GDC (Game Developpers Conference).

Emily Short tient un blog depuis 2002

Son travail, ses réflexions, les tests de jeux textuels, vous pouvez les retrouver sur son blog, qu’elle tient à jour depuis maintenant 15 ans. Autant vous dire que son blog est une mine d’information et d’inspiration. Vous y trouvez (si vous êtes à l’aise avec l’anglais) énormément de conseils, de pistes de réflexions, de liens utiles, d’expériences interactives originales. Je le trouve indispensable à tout point vue : enseignement, pratique professionnelle, recherche et développement.

C’est pour moi une source riches et généreuse. Je trouve dommage en effet que rares sont les narrative designer ou les game writer qui partagent avec autant de constance leur expérience et leur connaissance, sur le web.

Selon moi, son travail (notamment son blog) est riche d’enseignement, tant pour les narrative designer, que les game designers. Certes, Emily Short accorde plus d’importance à la forme littéraire qu’aux systèmes et aux technologies complexes. C’est pas pour rien, si elle s’est spécialisée dans les jeux textuels, qui sont une forme de ludification de romans (à l’image d’un Livre-dont-vous-le-héros), beurk, l’image est moche, mais je n’en vois pas d’autre…

Cependant, depuis longtemps, elle s’intéresse à la narration procédurale : création de bot conversationnel et autres I.A capables de générer ex nihilo de la narration émergente. Autant vous dire, Qu’Emily a des choses à vous apprendre, si vous vous intéressez à la dimension narrative de votre expérience de jeu.

Vous m’avez compris, je vous invite donc à suivre ses articles thématiques, comme ses ”link assortment” qui listent différentes oeuvres de fictions interactives qu’Emily estime utiles de connaître. Je vous laisse en sa compagnie dans cette vidéo de 2016, où elle se propose de faire un état des lieux de la fiction interactive :

 

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Scénariste, Romancier - roman, BD, jeunesse, jeux, jeux vidéos Professeur de scénario et de storytelling interactif Auteur de mauvais genres - Policier, Fantasy, Fantastique, Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *