0

Tolkien. La BnF expose le storyworld des Terres du Milieu

Tolkien, voyage en Terre du Milieu

La BnF propose du 22/10/2019 au 16/02/2020 la plus grande exposition consacrée à l’un des Grands Pères de la fantasy : J. R. R. Tolkien. 1000 mètres carrés de surface, plus de 300 pièces réunies, du jamais vu.

Bien entendu, il sera question de mieux connaître et comprendre qui était donc que cet universitaire, qui a réinventé les légendes et les mythes de notre société occidentale.

Mais c’est surtout la première partie qui me fascine. Elle réunit une quantité astronomique de pièces : schémas, aquarelles, croquis, cartes. On découvre l’ambition cosmogonique de l’un des pères fondateurs de la fantasy.

Certes, Tolkien n’est pas le seul précurseur de cet imaginaire si présent dans notre culture. On pense aussi à Howard, Moorcock, Leiber. Mais ce philologue qui s’improvise géographe et historien d’un monde merveilleux a marqué à jamais le cadre et les codes de l’imaginaire.

  • Donjon & Dragon ne serait pas ce jeu mythique et encore bien vivant, sans l’initiative féconde de l’auteur du Seigneur des Anneaux
  • De manière plus générale, le Jeu de Rôle existerait-il sous sa forme actuelle sans le travail minutieux et inspiré du grand maître ?
  • Et le worldbuilding ? Ce processus qui concerne à concevoir les clés d’un univers de fiction. La création d’un storyworld doit également beaucoup au travail rigoureux et exhaustif de Tolkien : conception des cartes, rédaction d’une chronologie et de contes qui consolident le lore, invention des races, invention des langues, fabrication d’accessoires et de reliques fictives… Il nous a montré la voie.
    Pour preuve, on ne compte plus les romans de fantasy qui débutent par une carte du monde ou une présentation des clans, tribus, races…

Avant de conclure, je reconnais que le créateur de Frodon et de Bilbo ne s’est pas contenté de montrer comment créer un monde imaginaire ex nihilo. C’est aussi un expert en littérature médiévale (Beowulf), en conte et légende…
Mais, ce que je retiens principalement de lui, son héritage, c’est cette démarche révolutionnaire et féconde du worldbuilding.
Bref, si vous aussi, vous vous passionnez pour ce processus de création ou vous avez un projet d’univers imaginaire, même si ce n’est pas de la fantasy, je ne peux que vous recommander d’aller faire un tour à la BnF !

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Story Designer Story Teller Narrative Designer Auteur de mauvais genres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.