0

Infinite-RPG : plateforme d’écriture collaborative

Infinite-RPG : le rdv des écritures collaboratives

Le Labo de l’Edition, partenaire d’Infinite-RPG

Le Labo de l’Edition, ouvert dans le 5e arrondissement de Paris, a pour mission d’incuber les jeunes start-ups de l’édition… Ainsi que d’encourager toutes les initiatives d’écriture et de lecture de demain. C’est donc tout naturellement qu’il héberge l’atelier d’Infinite-RPG : « Exquisite Words », à partir du mois prochain.

Mais, avant de parler de cet atelier, laissons Caroline nous expliquer quelle est l’ambition plus globale du projet : Infinite-RPG…

Caroline, chef d’orchestre d’infinite-RPG

Caroline Viphakone

Caroline Viphakone-Lamache

  • Bonjour Caroline. Peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour Ronan ! Je suis Caroline Viphakone-Lamache, j’ai 25 ans, j’exerce en tant que freelance des missions de webmastering éditorial et de graphisme, et je travaille en parallèle sur mon projet de start-up Infinite-RPG dédié au jeu de rôle écrit (RPG). Sinon j’aime les voyages, la culture geek, et les pandas !

  • Qu’est-ce qui t’as décidée à lancer le projet Infinite-RPG ?

J’ai toujours aimé écrire en ligne : j’ai d’abord fait de la fanfiction (c’était très difficile pour moi d’attendre la suite de Harry Potter 4 !), publié des textes sur mon blog étant ado, puis commencé à jouer sur des forums RPG alors que j’étudiais en fac d’anglais. J’ai découvert l’écriture à quatre mains (et plus !) et surtout une manière immersive de m’emparer d’un univers en incarnant mes personnages. Après des études en édition et mon école web, je me suis intéressée à ma passion d’un tout autre point de vue : pourquoi le jeu de rôle textuel n’est pas plus connu et comment y remédier ? En parlant des forums RPG lors d’entretiens auprès d’éditeurs au sujet de l’animation de leurs communautés en ligne, je me suis rendue compte du potentiel du jeu de rôle écrit en termes d’écriture transmedia. Mais il paraissait difficilement compréhensible et difficilement accessible, surtout à cause du support, pour des non-initiés.

  • En quoi consiste ton projet ?

C’est de ce constat qu’est partie mon idée de créer une plateforme communautaire dédiée au jeu de rôle textuel pour :

  • premièrement, rassembler les pratiquants de jeux de rôles et d’écriture collaborative ;
  • deuxièmement, gagner en visibilité ;
  • troisièmement, proposer un outil clé-en-main simple à utiliser pour professionnels et amateurs et une interface accessible pour écrire et jouer.

Le blog des Infiniters lancé en janvier 2014 a contribué aux premiers points en invitant les rolistes à s’exprimer et publié des articles collaboratifs. Nous avons aussi organisé des concours (infinite RPG awards, Vis Ma Vie de Rôliste), des débats sur Youtube, et des rencontres IRL, encourageant ainsi les joueurs et blogueurs à venir échanger. Un réseau social a été mis en place en version bêta depuis avril 2015, fédérant déjà plus de 1900 Infiniters inscrits, en attendant la sortie prochaine du moteur de jeu.

  • Peux-tu nous donner une définition du RPG Textuel ?

Une Youtubeuse membre et partenaire d’infinite RPG, Brune, ironisait sur la manière courte et embellie de définir le jeu de rôle textuel : “c’est une forme d’écriture collaborative”. Plus précisément, c’est un loisir qui descend du jeu de rôles papier, né en 1974 avec Dungeons and Dragons, consistant à se réunir physiquement autour d’une table entre amis pour incarner des personnages dans des aventures narrées par un Maître du jeu. Ce dernier guide les joueurs en suivant des règles, ses scénarios, les décisions des joueurs, ou des indicateurs tels que des statistiques, des dés, etc. Certains rolistes se sont mis à jouer par correspondance. Grâce à Internet, le jeu de rôle par correspondance s’est developpé par emails interposés (play-by-email), dans les chatrooms, dans les jeux en réseau ou les jeux sociaux, sur les forums de discussion (play by post), sur les reseaux sociaux… C’est ce qu’on appelle le jeu de rôle textuel.

Les différences avec le jeu de rôle traditionnel reposent sur le média utilisé (l’écrit au lieu de l’oralité), le lieu (en ligne généralement, même si de plus en plus de rolistes jouent sur des tables virtuelles), et le temps (le jeu de rôle écrit se joue de manière asynchrone : on répond chacun son tour).

  • Selon toi, qu’est-ce qui fait l’originalité de l’écriture collaborative, sa spécificité par rapport à la fan fiction) ?

J’aurai pensé que la fanfiction pouvait aussi être considérée comme de l’écriture collaborative, par son aspect social : les auteurs de fanfictions en un sens “co-écrivent” avec leurs lecteurs. Certains fanficceurs écrivent à plusieurs mains, par exemple Christina et Lauren de la série Beautiful Bastard (new romance chez Hugo & co), qui ont commencé par publier ensemble de la fan fiction de Twilight pour ensuite les adapter.

Dans le jeu de rôle textuel, on trouve également beaucoup d’adaptations de fictions connues : des forums RPG Hunger Games, des comptes Facebook “Harry Potter” ou “Gollum”… Le jeu de rôle papier Donjons et Dragons est d’ailleurs une adaptation de Tolkien à la base ! Donc en un sens, les rôlistes qui jouent des personnages issus d’oeuvres existantes écrivent de la fanfiction collaborative !

On a aussi évoqué sur notre blog l’aspect transmedia du jeu de rôle en soit : les joueurs s’approprient des univers et racontent de nouvelles histoires à travers leurs personnages.

  • Tu as récemment réussi une campagne de crowdfunding pour infinite RPG (3.402€ collectés grâce à 159 contributeurs) ? Pour quel(s) objectif(s) ? La campagne s’est-elle bien déroulée ? Cet argent va te permettre de… ?

(De partir pour les îles Caïman ?) La campagne a vraiment suivi le fameux principe du “U” que mon conseiller Ulule Jean Ivanoff avait prévu : on a connu un grand élan au tout début, ça a stagné au milieu, puis c’était l’euphorie à la fin. Lorsqu’on était dans la période creuse du crowdfunding, je me concentrais sur les bonnes choses qui nous sont arrivées – si jamais on ne rencontrait pas le succès ! : des articles sur le site de Black Book Casus Belli, sur Madmoizelle.com, sur celui de BeGeek, Commentçamarche… ; de nouveaux membres ; et un soutien inattendu de la communauté des rôlistes papier. Au final, je me suis sentie vraiment soulagée et soutenue dans mon initiative, par une majorité normalement silencieuse qui s’est exprimée à travers l’objectif dépassé à 121%. Cette somme collectée a permis d’une part de nous assurer l’hébergement du site jusqu’à la fin de l’année (nous sommes sur un serveur dédié à +40€ HT par mois), et aussi de développer de nouvelles fonctionnalités pour le réseau social. Par exemple : nous avons testé une chatbox en juillet, nos développeurs terminent de la corriger en ce moment elle sera de retour ce week-end ! Les développeurs freelance ont mis en place des stickers sur les statuts et les forums du réseau social, en partenariat avec Feeligo, ils ont aussi pu corriger plusieurs bugs, et travaillent sur la recherche de rôlistes selon la localisation (il sera bientôt possible de rencontrer des Infiniters qui vivent près de la ville de son choix !).

Sinon, on a déjà commencé à envoyer les contreparties aux contributeurs non-Parisiens, ou à les remettre en main propre lors de notre infinite RPG Tour à Bordeaux, Lille, Bruxelles, et Perpignan (les Parisiens et franciliens sont attendus le vendredi 30 septembre lors de la soirée d’inauguration des ateliers Exquisite Words au Labo de l’édition !).

  • Tu t’es rapprochée du Labo de l’édition. Quel genre de partenariat, vous mettez en place ? A destination de quel public ? Pour quel(s) usage(s) ?

J’avais eu l’occasion de présenter mon projet infinite-RPG à un déjeuner laborantin en 2014, puis d’organiser une séance de bêta-test en IRL pour le réseau social en avril 2015 dans les locaux du Labo de l’édition. On m’invite régulièrement à participer à leurs événements (Quartier du livre en 2015, meetup Nouvelles écritures en octobre dernier, Option start-up pour les collégiens et lycéens le 5 et 6 octobre prochain). Je tiens d’ailleurs à remercier son directeur Nicolas Rodelet, Camille Pène (ancienne responsable événementielle), Sonia Akhtar (Chief Happiness Officer), et Roxane Bittard (community manager) qui me soutiennent depuis tout ce temps. Ils sont aussi toujours partants lorsque je leur propose des rencontres Infiniters (session créative en juin dernier), et notre partenariat se concrétise désormais sous la forme d’ateliers payants “Exquisite Words” que j’animerai au Labo de l’édition dès le 7 octobre deux vendredis par mois. J’espère contribuer à amener le grand public en plus des professionnels à s’intéresser aux nouveaux usages dans l’édition et à l’écriture numérique grâce aux ateliers d’infinite-RPG notamment.

RdV le vendredi 30 septembre avec Exquisite Words

Maintenant que vous connaissez Caroline, sa fantastique initiative Infinite-RPG et son projet d’atelier d’écriture participative « Exquisite Words », je vous invite à vous rendre, comme moi, le vendredi 30 septembre, à 19h30, au Labo de l’Edition, 5 rue St Médard, Paris 5e, pour l’inauguration de l’atelier « Exquisite Words » .

En attendant, vous pouvez donner votre avis et faire des suggestions ici : https://goo.gl/forms/Y109NB4Jwmrt3uVs1

 

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Scénariste, Romancier - roman, BD, jeunesse, jeux, jeux vidéos Professeur de scénario et de storytelling interactif Auteur de mauvais genres - Policier, Fantasy, Fantastique, Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *