0

8 conseils d’écriture par J.K Rowling, auteure de Harry Potter

Résultat de recherche d'images pour "jk rowling"

J K Rowling, une auteure à succès

Tout le monde connaît l’univers de Harry Potter, le sorcier le plus puissant de tous les temps. Son histoire et son monde magique sont déclinés sur tous les médias possibles : livre, cinéma, BD, jeu, théâtre, musique, objets à collectionner.

La personne qui se cache derrière l’histoire de ce héros de conte fée : J.K. Rowling. Une mère célibataire. Elle aura attendu patiemment 15 ans avant que son idée ne se concrétise. Un roman, qui sera suivi par 6 autres et inaugurera l’aventure d’un univers imaginaire qui va coiffer au poteau des mastodontes comme Le Seigneur des Anneaux ou Star Wars.

Bref, ce conte de fée que vit Harry Potter dans les romans est devenu une réalité pour son auteure. Partie de presque rien, Rowling est devenue la plus grande magicienne de la littérature jeunesse au monde. Autant dire que ses rares interviews et confessions valent de l’or. En voici un petit florilège.

Ses 8 conseils d’écriture (en V.F.)

  1. Vous devenez ce que vous écrivez, alors aimez ce que vous écrivez. Avant tout, l’écriture est une histoire de passion. Cette passion prend de plus en plus de place dans votre vie, au point où vous n’arrivez plus à la dissocier du reste. D’autant plus que les autres vous découvrent à travers vos écrits. Alors, écrivez ce que vous aimez et aimez ce que vous écrivez
  2. Si vous voulez devenir écrivain, lisez beaucoup. Comme son confrère Stephen King, elle rappelle que l’on ne crée pas sans connaître ce qui se fait ou a été fait. On n’écrit et on ne crée rarement seul. L’art et la culture sont des moyens de dialoguer avec le passé, le présent ou le futur
  3. Écrire, c’est un métier, une discipline. Auteur, ce n’est pas qu’une passion ou un hobby. C’est un travail qui demande rigueur et discipline. Comme un musicien, il faut s’exercer un minimum tous les jours. Mark Twain estimait qu’il devait écrire 1800 mots par jour, King suggère d’en rédiger 2000
  4. Écrivez quand vous pouvez. Parfois, vous ne pourrez voler que quelques minutes çà et là. On ne devient pas écrivain à temps complet du jour au lendemain. Parfois, on le reste à temps partiel. Il faut adapter son temps d’écriture à son temps libre. L’idée de Harry Potter est né un jour de 1990, alors qu’elle attendait un train. Elle a profité des 4 heures de voyage pour poser les bases de sa future saga
  5. Parfois, les idées viennent toutes seules. Parfois, il faut suer sang et eau pour les faire naître. Écrire n’est pas un luxe de rentier. Écrire n’est pas seulement une histoire de don. C’est bien un travail, l’inspiration est parfois capricieuse. Il va falloir faire travailler ses méninges pour faire avancer l’histoire ou inventer une nouvelle situation
  6. Vous devez accepter de refaire encore et encore, tant que vous n’êtes pas satisfait de votre histoire. La relecture et la réécriture font partie du travail d’un auteur. Rowling a elle-même recommencé 15 fois son premier chapitre avant d’en être pleinement satisfaite
  7. Avant d’écrire l’histoire, donnez-lui des règles, un cadre, un univers. Rowling a développé pendant 5 ans l’univers d’Harry Potter avant de se mettre à écrire le premier chapitre. Le storyworld se définit avant la narration ! Surtout si votre monde est imaginaire : fantasy, science fiction, fantastique, uchronie, dystopie,…
  8. L’échec est inévitable, soyez fort, soyez persévérant. Rowling a essuyé de nombreux refus et a patienté de nombreuses années avant d’avoir son premier ouvrage publié. Et quand on voit le chemin parcouru depuis, force est de constater que le succès n’est pas toujours immédiat

Le texte original (en V.O)

  1. “What you write becomes who you are…So make sure you love what you write”
  2. “I always advise children who ask me for tips on being a writer to read as much as they possibly can. Jane Austen gave a young friend the same advice, so I’m in good company there.”
  3. “You’ve got to work. It’s about structure. It’s about discipline. It’s all these deadly things that your school teacher told you you needed…You need it.”
  4. “Sometimes you have to get your writing done in spare moments here and there.”
  5. “Sometimes the ideas just come to me. Other times I have to sweat and almost bleed to make ideas come.”
  6. “You have to resign yourself to the fact that you waste a lot of trees before you write anything you really like, and that’s just the way it is […] I wrote an awful lot before I wrote anything I was really happy with.”
  7. “The five years I spent on Harry Potter and the Philosopher’s Stone were spent constructing The Rules. I had to lay down all my parameters. The most important thing to decide when you’re creating a fantasy world is what the characters CAN’T do [. . . ] I came up with lots of the characters you meet at the school. Loads and loads of detail, but not really the narrative. It’s as though, subconsciously, for years, I had been preparing for writing Harry Potter.”
  8. “Failure is inevitable—make it a strength.”

 

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Scénariste, Romancier - roman, BD, jeunesse, jeux, jeux vidéos Professeur de scénario et de storytelling interactif Auteur de mauvais genres - Policier, Fantasy, Fantastique, Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *