0

Blogbreak suite à 1 Brain Freeze

Bloggbreak ?! Do not panic: I’m still here, alive and kicking lying in my bed of roses…

Phase 1 : A pounding Brain Freeze!

Vous avez tous remarqué que mon blog est en veille depuis un moment. C’est normal. Je vais bien…
Mais je reviens de loin.

Fin avril, suite à une soudaine crise d’épilepsie, j’ai été hospitalisé d’urgence. Les médecins ont compris aussitôt son origine. J’avais un gentil méningiome (un amas de cellules indésirables mais bénignes) qui poussait depuis des années dans mon crâne.

On m’a alors transféré à l’hôpital Nord de Marseille. Spécialisé en neurochirurgie. Début mai, le 4 mai, plus précisément (date de “May the Force be with You” pour les fans de Star Wars, ce n’est pas un hasard selon moi), on m’a enlevé ce fichu alien qui parasitait mon espace crânien…

Phase 2 : Keep Calm and Carry on!

L’opération s’est très bien déroulé. Tout a été retiré, mais le plus long et le plus difficile reste à faire…
Revenir en mode “NORMAL” !

Après le “déboîtage” de ma tête, autant vous dire que je suis fatigué, que je peine à me concentrer et à faire des efforts physiques durables. D’autant plus que je souffre de diplopie. Mes nerfs ont été un peu bousculés, je vois légèrement double, comme si j’avais un peu trop abusé de la potion de la Fée Verte.

Dit autrement, depuis ma sortie de l’hôpital, je suis en convalescence. Et ce n’est pas fini. Il y en a encore jusqu’à fin août, minimum.
J’ai besoin de calme, de repos, d’être loin des écrans et des réseaux sociaux, c’est pour cela que je suis discret, pour ne pas dire absent.

En un mot = BLOGBREAK !

Je vous dis donc à plus tard… Avant la fin de l’année 2020, j’espère bien.
D’ici là, je me refais une santé en tant qu’être humain et créatif.
Portez-vous bien !

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Story Designer Story Teller Narrative Designer Auteur de mauvais genres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.