0

Sommes-nous Charlie?

9 jours après l’attentat qui a frappé les locaux de l’hebdomadaire Charlie.

Où en sommes-nous?
Quels ont été l’effet du sursaut républicain de la semaine dernière?

Place de la République le 9/12/2015

Les rescapés ont repris le flambeau et on assuré la parution ce jeudi du dernier numéro, le 1178e.
Un numéro exceptionnel, tiré à plusieurs millions d’exemplaires, alors que le journal ne sortait avant qu’à 30.000.
Le public s’est rué en masse vers les kiosques et les distributeurs de journaux. Et il a également acheté d’autres titres de presse, comme le précise libération.

Que voit-on sur la Une:

CouvCharlieHebdo

Ce titre: “Tout Est Pardonné”

En dessous, un musulman en habit traditionnel en pleurs.

Qui, en signe de repentance, brandit le panneau “Je suis Charlie”

Le slogan de ce mouvement spontané qui a déferlé sur la France : Twitter, Facebook, Instagram, i-Télé, BFM et les autres médias français et étrangers.
Impossible d’échapper à cette tagline ou à ces variations #JeSuisJuif #JeSuisMusulman  voire #JeSuisPasCharlie….
On a vu et entendu de tout. En réalité, le mouvement de solidarité et de compassion a été largement majoritaire. La preuve avec cette infographie sur les échanges Twitter:

twitter charlie libeOn peut donc dire, même si ce document est antérieur à la sortie du nouveau Charlie Hebdo, que la solidarité et l’unité l’emporte loin devant la polémique et le communautarisme.

Pour autant, la France, le pays des droits de l’Homme, des libertés civiles, a-t-elle été pardonnée ou comprise?

J’en doute encore après la lamentable campagne de désinformation de FoxNews à propos des No-Go-Zones.

J’en doute encore au vu de la diffusion ou de la réception de ce dessin.

Entre une censure de nombreux médias, pays occidentaux inclus.

Voire une réaction aigre-doux ou carrément hostile par certains qui y ont encore vu un sacrilège, une insulte à Mahomet (sans que son nom “sacré” ne soit mentionné nulle part dans l’image, et montré en outre dans une situation d’apaisement).

Bref, il ne semble pas qu’aujourd’hui, après ces terribles événements, nous soyons tous devenus Charlie. La liberté d’expression et la tolérance ont encore un long et périlleux chemin à faire.

Pour finir, je n’oublie pas tous les autres, ceux qui étaient juifs, musulman, policiers, employé de ménage, étudiant, élu…
Au total 18 vies humaines, tombées injustement sous les coups de barbares, qui ont franchi le point de non-retour et renoncé à leur âme et à leur humanité.

Il ne me reste plus qu’à vous inviter vivement à lire ce traité sur la tolérance de monsieur Voltaire. Traité qui parle justement de tolérance entre les religions et entre les hommes.

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Story Designer Story Teller Narrative Designer Auteur de mauvais genres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.