0

Le voyage du héros : les archétypes

Le Voyage du héros et les archétypes mythologiques

Dans un précédent article, j’ai présenté les étapes du voyage du héros de Joseph Campbell et de Christopher Vogler, voyons maintenant une autre notion qu’aborde Campbell, celle des archétypes.

Qu’est-ce qu’un archétype ?

Le terme d’archétype vient du psychologue C. Jung.
Les archétypes appartiennent à l’inconscient collectif, à l’âme de l’humanité. Ils sont donc intemporels, universels, éternels. Plus précisément, ce sont des personnages ou des rôles sociaux, riches en symbolique et en schémas relationnels universels.

Vogler, qui vulgarise le travail de Campbell à destination des storytellers, présente une nouvelle définition d’archétype. L’archétype est à la fois un personnage de chair et d’os ainsi qu’une facette du héros. Il remplit donc deux fonctions.

  • Dramatique : en quoi il fait avancer l’intrigue ?

  • Psychologique : quelle étape de la transformation psychologique du héros il incarne ?

Cette grille de narration fonctionne particulièrement bien pour les récits héroïques dans des mondes imaginaires ou démesurés (fantasy, space opéra, fantastique, légende). Mais pas seulement.
Le
Voyage du héros nous raconte comment l’apprenti devient maître, comment l’adolescent devient adulte, comment le monde change au fil des saisons avant de retourner à son état initial. L’histoire de l’humanité n’est-elle pas qu’un éternel recommencement ? C’est ce que nous enseigne le schéma du monomythe. Libre à nous de l’adopter ou de le contredire.

Quels sont les archétypes ?

1) Le Héros

  • Il est le protagoniste de l’aventure. Il a pour mission de sauver le monde ordinaire de la menace qui provient, en général, du monde extraordinaire

  • Mais il est encore imparfait, incomplet, immature. Il lui faut encore traverser une série d’épreuves qui jalonnent son parcours initiatique avant de devenir un héros accompli

Luke Skywalker CC-BY-SA wikipedia.org

2) Le Messager

  • Il transmet l’appel de l’aventure au héros. Il pousse le héros à agir. Il suscite son engagement

  • Il signifie au héros la nécessité du changement. Ce que le héros sent ou espère au fond de lui

The Matrix CC-by-SA commons.wikimedia.org

3) Le Mentor

Le terme de “Mentor” provient de l’Odyssée. Mentor est le personnage qui aide Télémaque (le fils d’Ulysse) dans son périple (en réalité, il s’agit Athéna).

  • Le Mentor doit enseigner au héros les secrets du monde extraordinaire, lui donner l’objet magique qui va l’aider à triompher des périls qui l’attendent sur sa route.

  • Il est un ancien héros qui est revenu dans le monde ordinaire pour aider ses semblables. Ayant été initié, il comprend les tourments que vit son disciple : le héros.

Gandalf has a light saber by LittleDeejie /Deviantart.com

4) Le Gardien du Seuil

Lorsque le héros veut pénétrer dans le monde extraordinaire, il doit franchir un seuil. Ce seuil est défendu par un gardien.

  • Plus qu’empêcher le héros de traverser, le Gardien du Seuil a pour mission d’éprouver la valeur, la détermination du protagoniste.

  • Il incarne les peurs du héros. Ce dernier doit vaincre ses démons intérieurs s’il veut devenir meilleur et plus sûr de lui.

Oedipe résout l’énigme du Sphinx (CC-By-SA commons.wikimedia.org)

5) Le Personnage Protéiforme

Souvent du sexe opposé, le personnage protéiforme est versatile, imprévisible. D’ailleurs, il n’arrête pas de changer d’apparence ou d’identité.

  • Le Personnage Protéforme suscite le doute (pour qui travaille-t-il ?) ou crée un rebondissement (il peut trahir le héros). Il bouleverse les plans du héros

  • Il incarne l’indécision, le doute qui traverse régulièrement le héros au cours de son aventure. Il pousse le héros à remettre en cause ses certitudes

Catwoman (M. Pfeiffer) bust by force2reckon / deviantart.com

6) L’Ombre

L’Ombre est évidemment l’archétype le plus présent, après celui du héros.

  • L’Ombre est l’antagoniste majeur. Il est un adversaire de qualité. Il oblige le héros à dépasser ses limites

  • L’Ombre incarne la face cachée, la face obscure, refoulée, du héros. Ses failles, ses faiblesses les plus inavouables

Magneto & Dr Doom – cosplay (CC-By-SA The community Pop Culture, flickr.com)

 

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Scénariste, Romancier - roman, BD, jeunesse, jeux, jeux vidéos Professeur de scénario et de storytelling interactif Auteur de mauvais genres - Policier, Fantasy, Fantastique, Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *