0

Le Storytelling de NuitDebout

CC BY-NC-ND Sébastien Marchal

CC BY-NC-ND Sébastien Marchal

La Nuit Debout

Ce qui me fascine dans le mouvement d’occupation et de protestation Nuit Debout, c’est la rapidité de propagation du phénomène. Sa puissance virale.
Je ne sais pas ce que donnera au final cette manifestation qui suscite pas mal de controverse, je ne sais pas si elle manipulée (par l’extrême gauche, les anarchistes ou le parti de libération des nains de jardin).
Leur message est, certes, éclaté, diversifié, confus, contradictoire, néanmoins il se diffuse, se répand en réel et surtout sur les internets

En effet, avant de découvrir in real life le mouvement, je l’ai découvert sur internet. Le soir du 31 mars, sur twitter. Le 32, 33,…
Non seulement, NuitDebout continuait, mais prenait de plus en plus d’ampleur. Il se diversifiait, touchait un public de plus en plus large et s’exportait en dehors de Paris, puis de France.

Storytelling Debout

Avec Storycode Paris (association dédiée aux nouvelles écritures et au transmédia) dont je suis membre, nous nous sommes également intéressés à la façon dont NuitDebout communique, raconte et se raconte :

Ce qui nous passionne, là encore, c’est non seulement la multiplicité des points de vue (NuitDebout se veut démocratique/antihiérarchique) mais aussi la multiplicité des formes de diffusions.

NuitDebout est bien un phénomène Transmédia, il se diffuse sur différentes plateformes (IRL, twitter, periscope, tumblr, wiki) , que l’on peut suivre ensemble ou séparément. Et c’est pour cela qu’il rentre dans le « champ d’intervention » de Storycode.

Les 1001 nuits debout

C’est pourquoi, au lieu de proposer une simple conférence (ce que Storycode propose en général chaque mois à ceux qui sont sur Paris) a posteriori sur ce qu’est ou serait NuitDebout, nous avons opté pour l’action en direct.
Nous suivons, relayons, demandons à nos adhérents et sympathisants de nous dire ce qu’ils pensent de NuitDebout : en bien, comme en mal. Il n’est pas ici question de juger de la pertinence de la communication ou du (des) message(s) de NuitDebout mais bien d’étudier cet étrange organisme en pleine croissance.

Nous avons ainsi créé un tumblr, intitulé 1001 Nuits Debouts, sur lequel nous invitons les internautes à y déposer leur témoignage (réel ou en ligne) de leur Nuit Debout (Paris, Bordeaux, Lyon, Lorient, Bruxelles, Madrid, Londres, ou Locronan car NuitDebout n’est pas qu’un événement en réel, mais un événement transmédia).

appel fb

Force est de constater qu’à ce jour, nous n’avons pas recueilli beaucoup d’engagement auprès de notre communauté. Nous connaissions le risque, mais on avait envie d’essayer… autre chose… autrement. Une forme de narration, qui reste en phase avec l’ADN du phénomène.

En outre, cela nous a permis, je pense, de mieux comprendre, la réalité d’un mouvement qui part de presque rien.
Après une semaine de longs débats internes, nous nous sommes réunis dans un bar, le 13 avril, nous étions 3. Nous avons défini les grandes lignes de notre conférence on-line mais off-line (elle serait sur le web, mais pas en direct comme TV ou radio Debout).
Nous avons publié le premier post le 14 et depuis, nous avançons un peu à tâtons. En fonction des évolutions du mouvement NuitDebout, de nos disponibilités respectives, des réactions de nos membres actifs et de nos adhérents.
Bref, nous aussi, nous revivons ce cycle incroyable d’AG et de commissions. C’est extrêmement chronophage et énergivore, mais c’est une sacrée expérience.

 

ET VOUS?
QU’EN PENSEZ-VOUS DE NUITDEBOUT?
VOUS LA SUIVEZ COMMENT? SUR UNE PLACE PUBLIQUE OU EN LIGNE?

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Scénariste, Romancier - roman, BD, jeunesse, jeux, jeux vidéos Professeur de scénario et de storytelling interactif Auteur de mauvais genres - Policier, Fantasy, Fantastique, Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *