0

Delitoon : le « webtoon » made in France

Résultat de recherche d'images pour "delitoon"

Delitoon – Infiniment webtoon

Delitoon est une plateforme française de BD numériques françaises. Cependant, à la différence de Iznéo ou de Séquencity, Delitoon est 100 % consacrée à la BD nativement numérique (fait d’abord pour le web). Mais plutôt que tout vous raconter par le menu moi-même, je vous propose d’écouter ce que son créateur peut nous en dire. Je passe le clavier à Didier Borg…

Delitoon par son fondateur Didier Borg

  • Bonjour Didier, tu es le patron de Delitoon. Peux-tu présenter rapidement ce qu’est Delitoon et qui se cache derrière le back-office du site?

Salut Ronan, Delitoon c’est un service qui propose des séries à lire par épisode sur son smartphone et que les coréens appellent « webtoon ». Pour ce qui est du back-office, je parlerai plutôt de la version qui va débarquer en juin sur tous les smartphones français… on aura encore plus de séries, la possibilité de lire gratuitement ou pas, de télécharger pour partir en vacances ou prendre le métro.
Delitoon c’est aussi une quinzaine de personnes qui travaillent pour le bonheur de nos lecteurs et lectrices à travers le monde.

  • Pourquoi Delitoon diffuse des BD coréennes et pas japonaises? Et les webtoons made in France?

Pour une raison toute simple, le webtoon est né voilà 10 ans en Corée du sud, le plus gros catalogue mondial est donc là-bas, mais nous venons de signer un accord avec un très grand acteur chinois et nous discutons déjà avec les japonais… en réalité on se fiche de l’origine géographique de nos séries ! Si demain on faite de bonnes séries en Suède ou en Israël on les prendra. Pour ce qui est des webtoons made in France, il faut poser la question aux auteurs, pas à moi. Moi je suis prêt depuis 2008, mais les auteurs sont formés, voire formatés à faire des planches… même quand ils font des blogs et que tu leur dit que c’est du webtoon ils ne te comprennent pas et répondent qu’ils veulent en faire un livre. Il faut faire péter les logiciels mentaux !

  • D’où t’es venu cette idée de publier des BD nativement digitales (créées sur et pour le web)?

Tout simplement en réfléchissant à l’avenir de la BD dans un monde d’écrans, je ne voyais rien de bien venir alors j’ai cherché ailleurs dans le monde et j’ai découvert le webtoon en Corée du sud, en 2008 ! C’est devenu pour moi une évidence, même une obsession, c’est LE format universel, mondial qui va tout bouleverser.

  • Auparavant, tu éditais des BD papiers (sous le label KSTR, publiées par Casterman), pour toi, l’édition papier n’a plus (beaucoup) d’avenir?

Certainement pas !!! Il n’a jamais eu de plus bel avenir bien au contraire. Nos librairies sont encombrées de livres qu’on ne vend pas… mettons tout sur le web, et alors les lecteurs décideront de ce qui doit être un livre, à savoir le meilleur de leurs lectures, quelque chose qu’on a envie de conserver, de transmettre, de toucher.
On a un énorme succès qui s’appelle Honey Blood, et tous les jours nos lecteurs/trices qui ont lu en payant sur Delitoon nous demandent, voire nous supplient pour en faire une édition papier ! ON le fera… avec eux !

  • Depuis combien de temps Delitoon existe? Delitoon a été lancé en 2011 puis dans sa version actuelle en 2016. Quel bilan tires-tu de la V1 de Delitoon (qui proposait des BD numériques françaises et internationales, et finalement très peu de webtoons de Corée)?

La V1 était en fait pour moi une V0, une manière pour moi de signifier aux coréens que j’avais compris ce qu’ils faisaient en attendant qu’ils acceptent de nous céder des droits. J’ai effectivement déployé mes titres et même lancé la série Lastman sur Delitoon avant sa sortie papier. Ce que j’en retire c’est que les formats sont parfaitement complémentaires, que les lectorats sont ouverts d’esprit, disponibles pour des lectures différentes et beaucoup plus libres finalement qu’on ne le croit. Le web est un monde libre.

  • Quel est le modèle économique de Delitoon aujourd’hui ?

C’est très simple… on vend des packs de monnaie virtuelle, cette monnaie sert à lire les en les séries en débloquant épisode par épisode. Nous partageons avec les ayant droits les revenus de chaque épisode. Nous maîtrisons toute la chaîne de diffusion et commercialisation.

  • Delitoon next Gen a désormais un an : quel recul as-tu sur ce reboot? Quelle communauté ton site attire?

Nous avons passé le million de lecteurs… ça va merci ! Nous avons des gens bien, jeunes, ouverts d’esprit, curieux, avides de lectures variées, et des amoureux des livres !!!

  • Quels sont les prochaines étapes (à part devenir maître du monde des BD digitales, rire)?

Notre grosse étape passe par la nouvelle version de delitoon avec une nouvelle app qui va nous mettre au même niveau que les meilleures app disponibles en Asie. Tout a été développé en collaboration avec la Corée et une équipe de killers ! Nous allons vraiment révolutionner la lecture de bande dessinée et porter cet univers dans la cour des grands aux côtés des Netflix, Spotify et autres Blackpills !

  • Le succès de la série BD LastMan est un conte qui fait rêver : BD en ligne, BD papier, jeu vidéo, dessin animé. Comment tout a commencé?

Tout commence avec un auteur… Bastien Vivès qui voulait faire un manga, je n’allais pas rater ça ! J’ai poussé l’exercice en lui proposant l’idée folle de tout balancer en exclu gratuite sur le web avec delitoon parce que j’en avais assez des méthodes classiques de promotion de la bande dessinée… tu présentes, on te dit si ça marche ou pas et tu fermes ta gueule. Un projet pareil, ça s’impose par la force, tu ne demande pas l’autorisation. Il a constitué une équipe de pros avec Balak et Sanlaville, façon braquage à l’italienne. Après c’est une question de vision, on partageait cette envie de faire un carton international, avec du cinéma, des figurines, du jeu vidéo… On a fait appel à une actrice porno japonaise pour la promo histoire d’être clair sur nos motivations et puis voilà, on y a tellement cru que ça s’est passé. Dans ce métier, quand tu veux, tu peux !

  • Attends-tu la prochaine série française qui osera réinventer les usages et le marché de la BD digitale et transmédia (capable de se décliner sur différents supports) ?

Non, j’ai plus le temps d’attendre. Si j’ai envie de quelque chose, je le fais.

 

Résultat de recherche d'images pour "delitoon"

Je remercie Didier Borg pour avoir répondu à toutes mes questions et je vous invite à aller jeter (si vous ne l’avez pas encore fait) sur Delitoon !

Cliquez sur l’image =>

 

 

 

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Scénariste, Romancier - roman, BD, jeunesse, jeux, jeux vidéos Professeur de scénario et de storytelling interactif Auteur de mauvais genres - Policier, Fantasy, Fantastique, Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *