0

Les huit conseils d’écriture que nous donne Neil Gaiman

Afficher l'image d'origine

Neil Gaiman nous donne une Masterclass d’écriture

Aujourd’hui, c’est l’auteur Neil Gaiman, auteur prolifique et multisupports (presse, BD, roman, jeunesse, TV, cinéma), qui va nous donner une petite leçon d’écriture.

Qui est Neil Gaiman?

Peut-être que certains d’entre-vous ne sont pas familier des écritures de ce bâtisseur de mondes imaginaires?… Neil Gaiman est auteur britannique. Romancier, scénariste (BD, TV, cinéma).

Il s’est rendu célèbre avec sa série The Sandman. Certaines de ses oeuvres ont été adaptées au cinéma : Coraline, Stardust. Quant au livre qu’il a co-écrit avec Terry Pratchet (auteur de la série « Disque-Monde ») : « De Bons présages », il va être prochainement transposé à la TV. Son univers mélange toujours fantasy, fantastique et réalité moderne ou contemporaine.  C’est pour cela qu’on le range dans le genre dit “Urban Fantasy”.  Si vous allez voir en détail le pedigree du monsieur, vous verrez que c’est du lourd…:)

Les 8 trucs de Neil Gaiman

Ces conseils émanent d’une demande du journal The Guardian faite à Neil Gaiman et à d’autres auteurs.

Je me suis permis de commenter les premiers points, qui méritent à mon sens une petite explication.

  1. « Écris. » Neil Gaiman commence par rappeler une évidence. Pour apprendre à écrire, il faut d’abord écrire : pratiquer, s’exercer. C’est la condition sine qua non pour s’améliorer. Matérialiser (sur le papier) nos idées et notre savoir-faire et pouvoir distinguer pour corriger nos forces et nos faiblesses (test, feedback et implémentation).
  2. « Ajuste les mots les uns après les autres. Trouve le mot juste et couche-le sur le papier. » Il y a parfois quelque chose de l’orfèvrerie dans l’écriture. Trouver le mot juste qui exprime ou signifie le message que l’on veut faire passer.
  3. « Finis ce que tu as commencé d’écrire. Peu importe ce que tu as à faire, finis ton script. » Le premier jet est souvent moyen, parfois moins. L’important est d’aller jusqu’au bout. Refuser d’abandonner parce que ce n’est pas parfait. Ce n’est jamais parfait, on trouveras toujours des faiblesses et des failles dans son travail. L’important est que le public se laisse porter par le rythme global.
  4. « Mets ensuite ton écriture de côté. Lis-la ensuite, en imaginant que tu ne l’as jamais lu. Fais-la lire à des amis dont tu respectes les opinions et qui aiment tes univers. »
  5. « Rappelle-toi, quand ils te disent que quelque chose ne va pas dans ton texte, ils sont presque toujours raison. Mais quand ils veulent t’expliquer pourquoi ou ce que tu dois corriger, ils sont presque toujours tort. »
  6. « Réécris. Néanmoins, sache qu’avant d’atteindre la perfection, tu devras laisser ton écrit vivre sa vie. Tu dois tourner la page et commencer d’écrire ta nouvelle histoire. La perfection n’est pas de ce monde. Continue d’avancer. »
  7. « Rigole de ses propres blagues. »
  8. « La principale règle d’écriture est que si tu écris avec assez d’assurance, tu pourras écrire ce que tu veux. Alors, écris ton histoire comme elle doit être écrite. Fais-le avec honnêteté, en y mettant tout ton coeur. À mon avis, en dehors de ces 8 points, il n’y a pas d’autre règle qui ont réellement de l’importance. »

Je me répète, même si ces règles sont censées s’adresser aux auteurs de romans, elles sont très générales. Et n’oubliez pas que Neil Gaiman exerce également son art dans l’écriture scénaristique : BD, cinéma, TV.

J’espère en tout cas que cela vous aura donné envie de passer à l’acte, à l’écrit, je veux dire.

Share

Ronan Le Breton

Ronan Le Breton Scénariste, Romancier - roman, BD, jeunesse, jeux, jeux vidéos Professeur de scénario et de storytelling interactif Auteur de mauvais genres - Policier, Fantasy, Fantastique, Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *